A cyclist wearing neon yellow socks adjusts their cleats.

Que sont les chaussures automatiques ?

Les chaussures pour pédales automatiques sont les chaussures qui s’enclenchent directement sur la pédale. Les nombreux avantages qu’elles offrent valent la peine de faire l’effort de s’y habituer. Elles vous permettent d’exploiter votre puissance de manière plus efficace et réduisent le gaspillage de forces. Les semelles rigides garantissent le transfert de l’énergie générée par les jambes directement vers la propulsion du vélo. Vous pourrez également utiliser l’ensemble de la course de la pédale, y compris la phase ascendante car le pied est attaché à la pédale. Une fois que les chaussures sont enclenchées sur les pédales, la maîtrise du vélo est améliorée et les pieds demeurent dans la position idéale sur vos pédales. Vous profiterez ainsi mieux de votre sortie ou vous pourrez vous concentrer sur l’entraînement sans devoir penser à repositionner le pied après quelques coups de pédale.

Y-a-t-il une différence entre chaussures pour pédales automatiques et chaussures à enclencher ?

Non. Les expressions « automatique » ou « à enclencher » désignent le même type de chaussures, à savoir des chaussures munies d’une cale sur la semelle qui vient s’enclencher dans la pédale. Les chaussures pour pédales automatique sont appelées ainsi car elles ne requièrent pas l’usage de cale-pieds, cet accessoire que l’on peut voir parfois, monté sur des pédales de type plateforme.

Comment fonctionnent les chaussures pour pédales automatiques ?

Il est primordial de savoir comment les chaussures de vélo et les pédales fonctionnent ensemble, sans quoi vous pourriez acheter les mauvaises pièces. Tout système automatique se compose de trois éléments : la semelle, la cale et la pédale. Les semelles des chaussures pour pédales automatiques possèdent des trous disposés de manière particulière pour la fixation de cales spécifiques (en général, à 2 ou à 3 vis). Les pédales automatiques sont prévues pour être compatible avec une de ces dispositions spécifiques. Il faut absolument confirmer que toutes les pièces de l’ensemble affichent la même disposition (2 ou 3 vis), sans quoi elles ne fonctionneront pas ensemble.

Types de cales et de pédales

La majorité des chaussures et des pédales automatiques utilise des systèmes de fixation à 2 ou 3 vis qui accrochent la chaussure à la pédale à l’aide de vis à six pans creuses. N’oubliez pas que les chaussures, les cales et les pédales doivent toutes utiliser le même système avec la même disposition de trous.

Système à 2 vis

Ce système est communément appelé SPD, l’abréviation de Shimano Pedaling Dynamics. Les chaussures à 2 vis possèdent des cales escamotées qui permettent de marcher plus facilement, même sur le trail, et les cales sont en métal, ce qui leur donne une plus grande durée de vie. Quand quelqu’un parle de « cales pour VTT », c’est probablement en référence à des cales à 2 vis. Vous pouvez également acheter des pédales à 2 vis double-face qui simplifient encore plus l’enclenchement. On retrouve le système à 2 vis sur les vélos pour trajets quotidiens, en VTT, en cyclotourisme, en gravel et en cyclocross.

Voir comment enclencher les chaussures

Système à 3 vis

Sur les chaussures route à 3 vis, les cales sont exposées, ce qui signifie que ces chaussures ne sont pas pratiques pour marcher. De plus, comme les cales sont en plastique, il faut les remplacer plus souvent. Mais la large plateforme de la cale garantit un meilleur transfert de la puissance et améliore la répartition de la pression sur l’ensemble de la plante du pied, ce qui réduit les points chauds. Les systèmes à 3 vis sont utilisés principalement sur les vélos de route et en compétition.

Voir comment enclencher les chaussures

Astuces pour apprendre à utiliser les pédales automatiques

L’apprentissage de l’utilisation des pédales automatiques est une question de pratique et il est normale d’être nerveux au début. La majorité des cyclistes a peur d’une chute ridicule. Il suffit de poser la question autour de vous et vous vous rendrez compte que tout le monde à une anecdote de chute à raconter, même les pros. La majorité des chutes a lieu quand vous roulez doucement, par exemple à l’approche d’un panneau Stop. Voici quelques stratégies à suivre pour garantir votre réussite et profiter des avantages des pédales automatiques avec le moins de chutes possible. Et s’il vous arrivait de tomber, il n’y a pas de quoi être gêné... Cela arrive à tout le monde.

• Demandez au vendeur du magasin de vélos de vous expliquer comment utiliser les pédales automatiques et les chaussures sur le vélo stationnaire du magasin.
• Apprenez à enclencher et désenclencher les chaussures dans un champ ou dans un parc. Ainsi, l’herbe amortira votre chute éventuelle.
• Désenclenchez la chaussure avant l’arrêt et reposez simplement la pédale sur la chaussure. Vous réduirez ainsi le risque de ne pas pouvoir tourner le talon vers l’extérieur vu qu’il est plus difficile de maintenir l’équilibre à basse vitesse.
• N’oubliez pas de tourner le talon vers l’extérieur ! Sur la majorité des pédales automatique, il n’est pas possible de tirer simplement le pied vers le haut comme sur une pédale de type plateforme.
• Ne vous inquiétez pas si vous éprouvez des difficultés pour enclencher à nouveau la chaussure quand vous recommencez à rouler. Atteignez la vitesse où vous pouvez maintenir l’équilibre facilement, laissez le vélo rouler en roue-libre et enclenchez la chaussure sur la pédale.

Comment puis-je régler la facilité avec laquelle je peux désenclencher le pied de la pédale ?

Le flottement désigne l’amplitude du mouvement latéral du pied autorisé par les cales quand vous avez enclenché les chaussures sur la pédale automatique. En général, il est bon d’avoir un léger flottement. Il permet de réduire le risque de lésion au genou car le pied peut bouger naturellement tout au long du coup de pédale au lieu d’être coincé dans une position. Le flottement permet également d’éliminer les petits problèmes d’alignement incorrect des cales et des pédales.

Le flottement s’exprime en degrés et souvent, les fabricants attribuent des couleurs différentes aux cales en fonction du flottement autorisé. Le flottement est une caractéristique très fréquente des cales de chaussure route, mais on le retrouve également pour certaines cales VTT. La majorité des cyclistes préfère un flottement compris entre 4 et 9 degrés, mais certains préfèrent rouler avec 0 degré de flottement et aucun mouvement latéral afin d’améliorer légèrement le transfert de puissance.

Comment puis-je régler la facilité avec laquelle je peux désenclencher le pied de la pédale ?

La tension de la pédale est la caractéristique qui rend l’enclenchement et le désenclenchement de la chaussure sur la pédale plus ou moins dur. Cette tension se règle à l’aide d’une vis spéciale qui se trouve en général sur le dessous de la pédale. Une tension faible est utile au début de l’utilisation de pédales automatiques car elle permet de désenclencher le pied par rotation plus facilement. Toutefois, si la tension est trop faible, la chaussure pourra sortir elle même de la pédale par accident, ce qui va à l’encontre des avantages recherchés par l’utilisation de pédales automatiques.

Articles connexes

Meilleure vente parmi les chaussures de vélo d’intérieur

A dog sitting on the floor of a van with a pair of cycling shoes under the seat next to him.

{{ $t('productCompare.rack') }}

{{ $t('productCompare.startComparison') }}
Canada / Français
You’re looking at the Canada / Français Trek Bicycle website. Don’t worry. We’ve all taken a wrong turn before. View your country’s Trek Bicycle website here.