1. Loading...

A cyclist wearing a headband takes a selfie with his parked bike on a hill.

La vie à 24 km/h

Voici tout ce que vous devez savoir sur Ryan van Duzer : il est toujours partant pour une nouvelle aventure. Il vit à Boulder, dans le Colorado, mais passe de plus en plus de temps sur la route, vivant une vie pleine d’aventures à 24 km/h. Il y a quelques années, Ryan a publié sur YouTube un hommage émouvant à son Trek 8000 de 2001, fatigué par les voyages, sur lequel il était rentré chez lui d’Amérique du Sud après son service au Corps de la Paix, et qui avait enfin trouvé le repos après une catastrophe mécanique.

En bref, il a attiré notre attention, et nous suivons depuis joyeusement ses aventures, en lui demandant de temps à autre d’en faire voir de toutes les couleurs à de nouveaux produits Trek et Bontrager.

Ryan, l’aventure, ça le connaît. Il a roulé à travers les jungles, montagnes et déserts de certains des endroits les plus reculés au monde, et jusqu’au festival Burning Man, dans le désert de Black Rock, au Nevada. Récemment, il a parcouru les 2 736 km de pistes accidentées de la péninsule de Baja, au Mexique, sur son vélo d’aventure Trek 1120.

Il partage ici quelques conseils essentiels pour profiter à fond de votre aventure cycliste sur les pistes du Baja Divide. Alors ne manquez pas de lire ses 10 conseils avant de vous lancer !

1. Agua!

Préparez-vous à en transporter une grande quantité. Tous les jours, j’avais jusqu’à 10 litres d’eau accrochés à mon vélo, ce qui alourdit votre chargement de façon non négligeable. Mais dans la péninsule chaude et aride de Baja, transporter de l’eau en quantité, c’est vital. Selon votre vitesse, vous pouvez rouler deux ou trois jours sans accès à aucun service. Vous pouvez économiser de l’argent et éviter d’acheter d’énormes bouteilles en plastique en vous ravitaillant dans les centres de filtration d’eau. Toutes les villes en ont un, en général situé dans un petit supermarché. Cela ne vous coûtera qu’une poignée de pesos pour remplir 10 litres d’eau.

2. Le Mexique, c’est magnifique

Je suis chanceux d’avoir pu traverser ce fantastique pays à vélo, découvrir ses paysages à vous couper le souffle et rencontrer des gens dont je me souviendrai toute ma vie. Si votre impression du Mexique est façonnée par les histoires de violence évoquées dans l’actualité, je tiens à dire que je ne me suis jamais senti en danger un instant au Mexique. Cela ne veut pas dire que vous ne devez pas faire preuve de bon sens en prenant quelques précautions ; cela s’impose où que vous voyagiez. J’ai toujours passé des moments agréables dans les petits villages et les petites villes. Mes échanges avec les gens sont mes meilleurs souvenirs de la Baja.

3. Apprenez quelques mots d’espagnol

Mémoriser quelques expressions en espagnol vous simplifiera non seulement les choses pour trouver votre chemin et faire vos courses, mais cela vous donnera également la possibilité de créer un lien spécial avec les habitants. Pour moi, c’était jouer au foot avec les enfants ; ça a été l’un de mes grands bonheurs pendant mon voyage. Il est tout à fait possible de traverser toute la Peninsula à vélo sans parler un mot d’espagnol, mais je vous recommande vraiment d’en apprendre un minimum. Je vous promets que votre expérience n’en sera que plus enrichissante !

4. Embrassez le sable

Rouler dans le sable, c’est dur. Autant dire les choses comme elles sont. Facilitez-vous les choses en optant pour un vélo avec des pneus mid-fat de 3". Pour moi, le Trek 1120 était le vélo idéal sur le Baja Divide. Ralentissez, marchez et laissez vos pneus se reposer. Voici un bon mot en espagnol : tranquilo. Faites-en votre devise. Allez-y doucement. Ça fait partie de l’aventure.

5. Dormez à la belle étoile

Beaucoup de bikepackers se sentent mieux sous la tente pour éviter les bestioles. Mais le climat de la Baja est parfait pour dormir à la belle étoile, et c’est une expérience à ne pas manquer ! Le ciel nocturne de la Baja inspire des rêves magnifiques.

6. N’oubliez pas les fruits et légumes

La plupart des stations d’essence et des magasins locaux vendent la meilleure malbouffe du monde. Il peut être tentant de s’empiffrer de brioches Bimbo après avoir brûlé des milliers de calories sur les pistes pendant une longue journée, mais ce genre d’alimentation vous rattrapera. Dans toutes les villes, vous trouverez au moins un endroit qui sert des plats chauds. Un plat de riz et de haricots vous fera du bien, et en plus, manger en ville est un excellent moyen de soutenir les communautés locales et de faire des rencontres.

7. Des haricots en sachet

Parfois, vous mangerez en mode camping. Mes repas préférés après une longue journée à pédaler consistaient en des sachets de haricots frits, une pile de tortillas de maïs fraîches et du queso à pâte dure avec de la sauce piquante. Les haricots en sachet sont faciles à emballer, de même que les tortillas (j’ai découvert que celles à la farine tiennent plus longtemps que celles au maïs) et une petite bouteille de sauce piquante. Et vous trouverez tout cela tout prêt dans les villes que vous traverserez.

8. Piquez une tête à chaque fois que vous en avez l’occasion

L’océan Pacifique est froid, et la mer de Cortez n’est guère plus chaude. Mais une trempette rapide revigore le corps et l’esprit et nettoie tous les bouts de piste qui vous restent collés dessus au gré de votre aventure. Un conseil de pro : nagez habillé(e) ; c’est comme si vous passiez votre linge à la machine. Enfin presque.

9. Choisissez votre propre aventure

Le Baja Divide est facile à suivre si vous avez téléchargé les cartes prêtes à l’emploi sur un appareil GPS. Mais vous pouvez facilement vous en écarter pour prendre la route principale si vous avez besoin d’un peu de répit avant de reprendre la difficile piste. La route 1 est étroite, mais les automobilistes sont en général respectueux des cyclistes et s’écartent largement en passant.

10. Il y aura des jours difficiles

Acceptez ce fait dès le départ, et ne le laissez pas gâcher votre bon temps. J’ai passé ma vie à pédaler autour du monde, mais je n’ai jamais autant souffert que dans la Baja. Préparez-vous à affronter des côtes démoralisantes, des étendues de sable sans fin, des routes glissantes et une chaleur implacable. Mais préparez-vous aussi à vivre une expérience incroyable, à découvrir des paysages splendides et à vous amuser au plus haut point. Cette traversée à vélo des déserts de la Baja restera à jamais un des plus grands moments de ma vie, et je vous encourage de tout cœur à commencer à planifier votre aventure dès aujourd’hui !

Comparateur de produits

Lancer la comparaison
France / Français
You’re looking at the France / Français Trek Bicycle website. Don’t worry. We’ve all taken a wrong turn before. View your country’s Trek Bicycle website here.