1. Loading...

Trek IsoSpeed

En savoir plus

Un vélo qui encaisse plus pour des performances répétées

Depuis l'invention du cadre en diamant il y a plus d'un siècle, un seul défi fondamental n'a cessé de se présenter : comment rendre le cadre du vélo assez rigide pour garantir l'efficacité et un comportement prévisible tout en maintenant assez de souplesse pour réduire la fatigue que peuvent provoquer des kilomètres de routes cahoteuses.

Au fil des années, des dizaines, si pas des centaines, d'idées pour résoudre le dilemme entre rigidité et souplesse ont été testées avec des résultats divers. Parmi celles-ci, citons les matériaux qui atténuent les vibrations ou les suspensions. Mais aucune de ces tentatives, aussi nobles qu'elles aient pu être, ne parvenaient à être à la fois efficace et performante aux yeux des cyclistes expérimentés. Du moins, jusqu'en 2012. Jusqu'à l'introduction d'IsoSpeed.

IsoSpeed remet en question le design traditionnel du cadre de vélo. Ignorant les démarches généralement privilégiées pour résoudre le casse-tête de la souplesse (suspensions, élastomères ou amortisseurs de vibration), IsoSpeed maintient la forme de diamant du cadre mais « découple » le tube de selle du tube horizontal et permet au tube de selle de fléchir selon les contraintes de la route. Cela donne un vélo qui bouge avec la route tout en préservant les sensations et l'efficacité du design traditionnel de vélo.

Ce « découplement » peut être obtenu de deux manières en fonction du modèle de vélo. Toutes deux sont efficaces lorsqu'il s'agit de donner un vélo beaucoup plus souple.

Quel est son rôle ?

IsoSpeed réduit les impacts, source de fatigue, et permet au cycliste de conserver sa fraîcheur plus longtemps.

Est-il éprouvé ?

Le projet de développement d'IsoSpeed a vu le jour lorsque nous nous sommes fixé le défi de construire un vélo de course plus rapide pour notre équipe professionnelle qui se mesurait sur les parcours difficiles des classiques d'un jour éprouvantes comme Strade Bianche, le Tour des Flandres et Paris-Roubaix. Chacune de ces courses, parmi les plus connues au monde, se caractérise par la présence de chemins de gravier et de terre et de secteurs pavés. Depuis l'introduction en 2012 du Domane, notre premier vélo de route équipé d'IsoSpeed, chacune de ces courses a été remportées sur un vélo intégrant la technologie IsoSpeed. 

Comment IsoSpeed a-t-il été développé ?

IsoSpeed a été développé via un partenariat entre les ingénieurs de Trek et Fabian Cancellara, un des plus grands coureurs sur le circuit des classiques. Les coureurs professionnels occupent une position centrale dans notre processus de développement. Ils passent plus de temps en selle que n'importe qui et ils sont équipés pour analyser les moindres détails et fournir les commentaires sans lesquels il est pratiquement impossible de créer les meilleurs vélos au monde. Ces athlètes dont le métier repose sur les performances de nos produits sont les mieux placés pour nous pousser à innover.

Y-a-t-il des inconvénients ?

À vrai dire, nous n'en avons trouvé aucun. IsoSpeed affiche le transfert de puissance et le comportement d'un cadre en carbone traditionnel, mais avec un gain de souplesse notable. Cette technologie n'augmente pas le poids du vélo, aucun entretien n'est requis et le cadre est couvert par la garantie à vie limitée de Trek qui est la meilleure du secteur. Si vous identifiez un problème avec IsoSpeed, nous serions ravis que vous le partagiez.

IsoSpeed à l'avant

Un des commentaires les plus fréquents formulés par les cyclistes qui avaient eu le bonheur d'utiliser IsoSpeed était que, même s'ils pouvaient franchir les tronçons les plus cahoteux comme jamais auparavant, ils ressentaient toujours dans les bras les chocs de la route transmis via la roue avant. La solution que nous avons adoptée à consister à prendre tout ce qui avait fonctionner pour IsoSpeed et l'appliquer à l'avant. La technologie qui offre une excellente souplesse au niveau de la selle garantit désormais la souplesse au niveau du cockpit. IsoSpeed à l'avant, situé en haut du jeu de direction, est intégré dans une cuvette oscillante similaire à celle d'IsoSpeed à l'arrière. Le pivot de fourche peut ainsi fléchir, ce qui augmente la souplesse à l'avant du vélo. La cuvette oscillante sur la partie supérieure du jeu de direction n'admet aucun mouvement latéral, ce qui préserve la précision de la direction et du comportement du vélo.