1. Loading...

Diamant

Diamant fabrique des vélos de ville élégants en Allemagne depuis la fin du XIXe siècle, lorsque deux frères doués de leurs mains, Friedrich et Wilhelm Nevoigt, qui produisaient des plombs pour les métiers à tricoter, ont reporté leur attention sur les moyens de transport à deux roues.

Le premier modèle, le Diamond, a quitté l'usine en 1895, et les années suivantes ont vu les frères Nevoigt expérimenter avec de nouveaux designs dans leur quête d'innovation pour rendre le vélo plus accessible au grand public. En 1898, reconnaissant l'infériorité de la chaîne à blocs alors largement utilisée, les frères Nevoigt inventèrent une chaîne à « double-rouleau » d'un nouveau genre, devenue un nouveau standard mondial. Aujourd'hui, la chaîne à « double-rouleau » reste à la base de la conception de toutes les chaînes de vélos modernes.

Le début du XXe siècle a vu les courses de vélos gagner en popularité et Diamant s'est hissé à la place de leader incontesté de ce sport. En 1921, l'équipe Diamant a triomphé dans les grandes courses cyclistes de toute l'Europe, et le cycliste Adolf Huschke s'est distingué avec brio lors de la course sur route nationale allemande. En 1936, Diamant a créé le Model 67, un vélo de course avec un cadre léger qui a valu des médailles d'or à l'Allemagne aux Jeux olympiques de Berlin de 1936.

Au cours de sa riche histoire de 120 ans, Diamant a apporté des contributions capitales à l'industrie, notamment l'élaboration du premier vélo pour femme (1924), la création d'un vélo conçu pour les livraisons (1934) et l'invention du guidon de style confort.

Aujourd'hui, l'héritage d'innovation de Diamant se poursuit car l'entreprise, acquise par Trek en 2002, continue à développer de nouvelles technologies pour rendre le vélo en ville plus accessible aux cyclistes dans toute l'Europe.