Scarpe Mie | Trek Bikes (CH)
  1. Loading...

Scarpe Mie!

La chaussure à l'origine de l'histoire - XXX Bontrager 2014 d'Eugenio Alafaci

Dans un sport tel que le cyclisme professionnel sur route, dans lequel il y a un nombre impressionnant de règlements, du poids du vélo, jusqu'au nombre de tables et de prises électriques dans la salle de presse, chaque élément du kit de l'équipe est examiné, agréé, étudié soigneusement par les promoteurs et officiels d'un œil vigilant, à la recherche d'un logo, d'une marque, d'une couleur non conformes, ou au pire, de contrebande.

Alors que 90 % de ce qui orne un coureur en compétition est sponsorisé, les chaussures sont généralement laissées à la discrétion de l'athlète. Contrairement au football professionnel, ou fútbol selon votre langue, il n'existe pas de marque de chaussures dominant nettement le peloton professionnel. Pas de virgule, pas de bandes, juste un amalgame de boucles, sangles et Boa.

Donc, que faire si vous êtes un néo-pro chargé d'un héritage stylistique lombard associé à un besoin pressant de reconnaissance sociale par la génération du millénaire ? Si vous êtes l'italien Eugenio Alafaci de Trek-Segafredo, vous demandez à votre ami artiste de fabriquer une paire de chaussures qui enflamme Internet.

Dans la ville natale d'Eugenio, Carnago, une commune à 40 km de Milan, internationalement reconnue comme bastion de l'expression artistique, vit un autre membre de la génération du millénaire, Alessandro Richetti. Son art est d'une catégorie différente de celle de ses prédécesseurs de la Renaissance. En 2014, première année de participation d'Eugenio au WorldTour, Alessandro a emprunté une paire de chaussures Bontrager XXX team édition à son ami. Sharpie à la main, Alessandro a décidé de personnaliser les chaussures de cyclisme d'Eugenio et à cette occasion a créé une œuvre d'art qui a fait sensation dans le monde des médias sociaux du cyclisme.

Nous savons tous que les tweets peuvent devenir viraux, que des photos peuvent circuler sur les réseaux sociaux jusqu'au point où ils s'incrustent dans le tissu de nos vies dictées par les écrans. Et malgré cela, il est presque impossible d'en imposer l'occurrence. Les audiences, même celles consacrées au cyclisme, sont capricieuses et imprévisibles.

À la réception des chaussures fabriquées par son ami Alessandro, Eugenio a fait ce que quiconque ferait avec un smartphone : Il en a publié une photo sur Facebook. L'équipe l'a récupérée, partagée et en quelques instants, le post est devenu l'un des artefacts des médias sociaux du cyclisme les plus populaires de l'année. Les chaussures ont capté le regard de la maison mère de Trek à Waterloo, Wisconsin, et le personnel a été dépêché, sans trop rechigner, en Italie du nord pour rencontrer l'artiste et parler d'art, de chaussures, de tatouages et de tout ce qui leur viendraient à l'esprit.

Le village de Carnago est juché dans les méandres du paradis glacial des collines, vallées et lacs près des Alpes italiennes et de la frontière suisse. Dans un tel environnement, comment ne peut-on pas être artistiquement inspiré ?

Alessandro, qui nous rencontre sur le pas de la porte avec un sourire timide et des gestes de bienvenue, nous invite à entrer. Ignorant l'idée reçue américaine selon laquelle tout le monde sur terre parle anglais, nous étions accompagnés de notre représentant Trek italien pour faciliter la conversation. Nous avons été immédiatement rejoint par la sœur jumelle d'Alessandro, Giulia, une force affable d'énergie et d'enthousiasme. Elle a passé tout le temps de notre visite à observer les discussions, à faire du café et à répondre aux questions pour le compte de son frère.

Leur complicité était évidente. Si Alessandro est un artiste modeste, Giulia semble être un agent confiant et redoutable. Les deux côtés de la médaille Richetti. Cela a peut-être un rapport avec leur gémellité.

Nous prenons un café. Nous sommes en Italie après tout et au moins 20 minutes s'étaient écoulées depuis notre dernier expresso, donc Segafredos pour tout le monde. La mère d'Alessandro entre et sort de la pièce à plusieurs reprises, pour se renseigner sur ces deux étranges visiteurs venus d'un pays exotique appelé Wisconsin pour parler à son fils de son art, un sujet avec lequel elle semble être en conflit. Elle est indéniablement fière des talents de son fils, mais pas tant du fait qu'il les appliqués de façon permanente sur son corps. Les mamans. Madri.

Lorsque les trois Richetti sont interrogés à propos d'Eugenio, il est clair que la famiglia s'étend au-delà de leur porte d'entrée. « Nous sommes très fiers de lui », déclare Giulia. « C'est surprenant de le voir devenir un tel professionnel ».

« Il était un peu gros quand il était petit », précise Alessandro avec un sourire. « Les sacrifices qu'il a fait pour devenir ce qu'il est sont impressionnants ».

Inspiré par la passion de son ami pour le cyclisme et influencé par l'art du tatouage flash traditionnel avec une nuance typiquement italienne, le silencieux Richetti s'entoure de son art. Ses dessins jonchent la table de la salle à manger familiale et se trouvent aussi sur la peau de ses amis. Plus d'un apporte son œuvre aux artistes tatoueurs hypersensibles de la région, frustrés que leurs clients continuent à apporter le travail d'un gamin fait avec un crayon sur une table de salle à manger.

Remplis de caféine et de pasticinni, nous demandons à Richetti s'il voudrait bien offrir ses services au monde encore une fois. Nous avons dans l'idée d'offrir aux fans de cyclisme du monde l'opportunité de gagner une paire de chaussures XXX Bontrager fabriquée par l'artiste lui-même. Essentiellement, chacun pourrait avoir la chance de gagner une paire de chaussures comme celle d'Eugenio. Nous lui offrons les boîtes que nous avons apportées de Waterloo. Alessandro accepte humblement et alors qu'il tient les chaussures en main, ses yeux observent les bandes de cuir vierges, commençant déjà à appliquer son artisanat.

Trek-Segafredo distribuera les chaussures pendant le Giro d'Italia 2015, la course la plus importante dans la patrie de Richetti et Alafaci. Avant de permettre à Alessandro de se mettre au travail, nous parlons brièvement du Giro et de la relation entre le cyclisme et l'art. Selon Alessandro, « ils sont très semblables. Si vous avez une passion, vous pouvez exceller dans les deux ».

Comparateur de produits

Lancer la comparaison
Suisse / Français
You’re looking at the Suisse / Français Trek Bicycle website. Don’t worry. We’ve all taken a wrong turn before. View your country’s Trek Bicycle website here.