Notre guide des Classiques | Trek Bikes (BE)
  1. Loading...

Notre guide des Classiques

Nous sommes fans d'à peu près tous les types de courses. Mais si nous ne pouvions en choisir qu'un, nous prendrions les courses d'un jour du printemps. Si vous regardez la course depuis les États-Unis, réglez votre réveil tôt et assurez-vous d'avoir une bonne connexion Internet. C'est la saison des Classiques, et voici notre guide, totalement subjectif, des courses que nous préférons.

La Strade Bianche 3/3/18

Officiellement appelée Strade-Bianche - Eroica Pro, Strade Bianche (qui signifie « rues blanches » en Italien) est la plus jeune, bien que la plus éblouissante visuellement des courses de ce début de saison. Sur de nombreux points, la course est une classique hybride, combinant les pentes raides des collines de la Ronde van Vlaanderen et le terrain exténuant de Paris-Roubaix. Disputée sur les raides routes de gravier blanc de Toscane, la course n'est au calendrier que depuis 2007, mais a rapidement gagné en prestige grâce aux difficultés de son parcours et à son terrain. Le gravier a eu un rôle bien plus qu'esthétique car de nombreux pros ont chuté sur le sol instable. Pour remporter cette course, il faut combiner la puissance à la grâce du maniement de vélo.

Ce qui la rend unique

Milan-San Remo 17/3/18

"La plus longue course d'une journée de l'année, et la première des cinq courses historiques annuelles (Milan-San Remo, Tour des Flandres, Paris-Roubaix, Liège-Bastogne-Liège, et le Giro di Lombardia), la Primavera est un test d'endurance d'avant-saison qui se déroule de Milan à Sanremo, en Italie, sur une distance d'environ 300 km. Largement réputée comme la Classique des sprinters, elle déroule un parcours relativement plat, malgré un temps souvent ingrat, qui a même parfois obligé les organisateurs de la course à modifier l'itinéraire ou à interrompre le déroulement pour garantir la sécurité des cyclistes."

Ce qui la rend unique

Grand Prix E3 23/3/18

E3 est la première et la plus jeune des classiques pavées du calendrier de l'UCI World Tour. Couru pour la première fois en 1958, le Grand Prix E3 forme avec les classiques flandriennes Gand-Wevelgem et le Tour des Flandres la sainte trinité de la Semaine cycliste flamande dont elle est la répétition générale. Mais ne dites surtout pas que c'est une sortie d'échauffement ! Les derniers 90 km de cette course d'environ 200 km comporte une succession d'une quinzaine d'ascensions, courtes mais très raides, généralement pavées, qui brûlent les cuisses et font éclater le peloton. Elle s'offre souvent aux coureurs locaux qui en connaissent parfaitement les pièges. Parmi les principales difficultés des éditions récentes du GP E3, on peut citer le Paterberg et le Vieux Quaremont (Oude Kwaremont en flamand) qu'empruntent également le parcours d'autres classiques flandriennes.

Ce qui la rend unique

Gand-Wevelgem 25/3/18

Deuxième course de la trilogie constituant la Semaine cycliste flamande, Gand-Wevelgem s'est courue pour la première fois en 1934. Elle est souvent dénommée la « Classique des sprinteurs » du fait de sa partie finale sans difficultés. Cela ne veut pourtant pas dire qu'il faut s'attendre à un sprint massif. Le gagnant est souvent un baroudeur qui fait partie d'un petit groupe d'échappés et qui vient à bout du vent, des intempéries et des pavés du mont Kemmel escaladé à plusieurs reprises. 

Gand-Wevelgem est la course commémorative officielle de la première guerre mondiale. Son parcours emprunte le théâtre historique de nombreux combats, la ville d'Ypres, le Flanders Fields, « l'Ange », un monument au pied du mont Kemmel en hommage aux 5 000 soldats français qui ont perdu la vie lors de la bataille d'Ypres.

Ce qui la rend unique

Ronde van Vlaanderen (Tour des Flandres) 1/4/18

Le plus beau jour de l'année. Si la Belgique est le berceau du cyclisme, c'est là qu'il est baptisé tous les ans. Si vous n'êtes jamais allé en Belgique le jour du « Ronde », vous ne savez pas ce que vous avez manqué. Si vous n'allez voir qu'une seule course de vélo dans votre vie, choisissez celle-ci. Remportez cette course sous le drapeau belge et vous n'aurez plus jamais à payer un verre de bière de votre vie. Ce dernier point fonctionne beaucoup mieux si vous habitez en Belgique.

Cette année, pour la première fois, le joyau des Classiques de printemps part d'Anvers, la capitale mondiale du diamant. L'arrivée se situe au sommet du Paterberg, une côte pavée avec des pentes pouvant atteindre 20 %. À 100 km de l'arrivée, la course escaladera le Mur de Grammont (Muur van Geraardsbergen), le « mont » le plus célèbre de Belgique.

Ce qui la rend unique

Paris-Roubaix 8/4/18

La Reine des classiques est la plus ancienne et sans conteste la plus célèbre (et redoutée) course d'un jour dans le monde. Avec son parcours relativement plat, Paris-Roubaix n'est pas la course la plus dure de l'année, mais seuls les cyclistes les plus durs au mal la remportent. Paris-Roubaix déroule son parcours le long des routes médiévales pavées de la frontière franco-belge. L'âge de ces routes de ferme médiévales explique que les pavés se sont largement espacés et sont en grande partie exposés, entraînant des impacts exténuants à chaque coup de pédale.

Ce qui la rend unique

La Flèche Wallonne 18/4/2018

La première des deux classiques ardennaises belges, la Flèche Wallonne se court sur 200 km le mercredi précédent Liège-Bastogne-Liège. La course se termine par trois tours d'un circuit exigeant empruntant la montée extrêmement raide (un passage à 26 %) du Mur de Huy. La course est traditionnellement favorable aux coureurs belges qui ont remporté plus de la moitié des 79 éditions depuis 1936. Dans l'histoire des Classiques ardennaises, sept coureurs seulement ont réalisé le « Doublé ardennais » en remportant la Flèche Wallonne et Liège-Bastogne-Liège dans la même semaine.

Ce qui la rend unique

Liège-Bastogne-Liège 22/4/18

Liège-Bastogne-Liège est également connue sous le nom de La Doyenne, et pour une excellente raison. Courue pour la première fois en 1892, c'est la plus ancienne des cinq monuments du calendrier pro. La course part et arrive dans la région des Ardennes en Belgique, mais ce n'est certainement pas un aller-retour de tout repos. La boucle de 258 km comporte 10 ascensions exigeantes et l'arrivée se situe en haut d'une côte. La course change radicalement de décor dans les 15 km derniers kilomètres, passant d'un paysage de campagnes et de forêts à un environnement beaucoup plus urbain. Cette année, pour la première fois, la course féminine Liège-Bastogne-Liège fera partie de l'UCI Women's World Tour et aura lieu le même jour que la course masculine.

Ce qui la rend unique

Comparateur de produits

Lancer la comparaison
Belgique / Français
You’re looking at the Belgique / Français Trek Bicycle website. Don’t worry. We’ve all taken a wrong turn before. View your country’s Trek Bicycle website here.